Technique et grâce

Il est vrai que la machine, en retirant à l’homme un grand nombre de tâches, chasse le démon qui agit par l’intermédiaire de celui-ci. Cependant, elle chasse également la grâce, pour les mêmes raisons.

L’équation est équilibrée affirmeront certains ! C’est oublier que l’homme est incapable du bien sans la grâce, alors qu’il n’a pas besoin du démon pour commettre les pires horreurs.

La thèse de la neutralité de la technique, déjà absurde d’un point de vue historique, devient ridicule sur le plan spirituel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *